La cuisine de Marie

L’heure du goûter

La cuisine et moi

J’ai décidé de vous parler de ma façon toute particulière de cuisiner.
Je vais même pouvoir créer une catégorie .
Certains blogs parlent de cuisine, offrent des recettes ( que j’essaie de suivre ) et cela me passionne.
Pour moi, la cuisine est un art, une magie .
Avec quelques ingrédients, et grâce à quelques formules magiques, un délicieux plat est créé.
Et pourtant, cette magie ne s’opère pas toujours pour moi.
J’exagère un peu, je me suis grandement améliorée et j’ai souvent de bons retours.
Cela n’a pas toujours été le cas et je commence tout de suite à vous narrer mon évolution culinaire.
Lorsque j’étais plus jeune, vers 14-15 ans, je profitais du fait que mes parents travaillaient, pour créer des mets.
Cela arrivait plus précisément pendant les vacances à un moment où je m’ennuyais.
Je décidais, de faire de la création culinaire.
Je choisissais alors, une recette des fiches secrètes de ma mère ( enfin, à l’époque, j’avais l’impression que je sortais des placards une formule tirée des contes de fée ).

Une expérience malheureuse

Avant de trouver les fameuses fiches, j’avais tenté une expérience malheureuse : les oeufs sur le plat.
Le problème n’était pas tant de les réussir mais plutôt à quel moment de la journée, j’ai eu l’idée de les faire.
Tout simplement, c’était au goûter !!
Et bien oui !! Tout le monde se fait des oeufs à 16h !!
Craignant une punition, j’ai tout de même tout nettoyé avant que ma mère ne rentre.
Seulement, lorsqu’elle est arrivée vers 19h, je me suis pris une bonne engueulade !! ( même si le mot est un peu fort, il est à la hauteur de la voix de ma mère ).
Elle s’est dirigée vers la cuisine d’un air suspicieux et je me suis dit «  mais non, elle n’a pas de radar olfactif et en plus , j’ai tout lavé et bien aéré ! »
Et pourtant, lorsque je l’ai vu rapidement s’approcher de l’évier et se retourner violemment en me fusillant du regard, je me suis dit qu’elle avait un pouvoir pour détecter mes bêtises.
« Peux-tu m’expliquer pour quelle raison, as-tu fait des oeufs POUR LE GOÛTER ?? » m’a-t-elle criée.
« Mais maman, comment as-tu su , j’ai tout nettoyé ? » lui ai-je dit .
«  Et la poêle dans l’évier qui sent l’oeuf à plein nez !! » m’a-t-elle répondu
J’avais oublié la poêle !! A l’époque, ma naïveté était encore plus impressionnante qu’aujourd’hui .
C’est une de mes caractéristiques paraît-il !!
Mais ça sera une autre catégorie un peu plus zébrée …
Je vous raconterai prochainement, la première recette que j’ai inventé : les oeufs au lait qui ne cuisent jamais .

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *